BIOGRAPHY

ENGLISH

“An energy never seen in the string quartet genre. The communication is so alive and so beautiful to watch, generously giving the audience access to the splendors of the score.”

- Hubert Stoecklin in ClassiqueNews

Founded in 2018 at the Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Quatuor Mona represents the unity of four international musical personalities, establishing immediately a presence in the french capital at such venues as the Grand Pierre Boulez Hall at the Philharmonie de Paris, the Studio 104 at Radio France, and a series of six concerts at the Salle Cortot.

The quartet recently performed alongside Emmanuel Pahud, Abdel Rahman El Bacha, Valentin Erben, Philippe Graffin and Marie-Joseph Jude, giving concerts at Edinburgh International Festival, Musée de l’Orangerie, Festival Musique à l’Empéri à Salon-de-Provence, Jérôme Pernoo’s Festival “Les Vacances de Monsieur Haydn”, Festival Debussy, Festival de Dinard, Orangerie de Sceaux and musée Jean-Jacques Henner.

In February of 2019, they have been named Artists in Residence at ProQuartet-CEMC in Paris, as well as the Foundation Villa Musica in Germany and the Escuela de Reina Sofia in Madrid with Günther Pichler (Alban Berg Quartet). Since their formation, the quartet has worked with musical pedagogues such as François Salque, Mathieu Herzog, Valentin Erben, Rainer Schmidt, Martin Beaver, Jérôme Pernoo and Luc-Marie Aguera.

Mesmerised by their talent after their debut at Musique à Flaine, the pianist and composer Abdel Rahman El Bacha dedicated his piece “Prélude à cordes” to the young quartet and invited them to perform in the 2019 Classissimo Festival in Brussels. The quartet was awarded with Prix de l’Orangerie de Sceaux and Prix du Méjan from their time at the Festival Ravel in Saint-Jean-de-Luz.

FRANÇAIS

„Dès le début, l’énergie des quatre jeunes musiciennes est considérable, mais surtout leur manière de remplir de musique les silences interpelle“

Hubert Stoecklin, ClassiqueNews

Fondé en 2018, le Quatuor Mona est né de la rencontre de quatre jeunes musiciennes issues des quatre coins du monde.

Basé à Paris, le quatuor se produit dans les plus belles salles de la capitale, notamment à la Philharmonie de Paris, à l’Orangerie de Sceaux, au studio 104 de Radio France, à la salle Cortot dans la programmation du Centre de Musique de Chambre et au musée de l’Orangerie pour la Nuit du Quatuor. Malgré la jeune carrière du quatuor Mona, elles ont déjà partagé la scène avec de grands artistes tels que Emmanuel Pahud, Abdel Rahman El Bacha, Marie-Josèphe Jude et Philippe Graffin.

Elles sont programmées dans des festivals français prestigieux tels que les Rencontres Musicales d’Evian, le Festival Debussy, le Festival International de Musique de Chambre de Salon-de-Provence, le Festival International de Musique de Dinard et le festival Les Vacances de Monsieur Haydn à La Roche-Posay. Elles sont également emmenées à jouer dans toute l’Europe, au Festival International d’Edimbourg, au Théâtre Royal du parc de Bruxelles lors du festival Classissimo, au Printemps des Arts de Monte-Carlo ainsi qu’en Allemagne, dans la magnifique Dianasaal du Schloss Engers. Curieuses d’approcher des répertoires variés, elles collaborent avec des artistes de tous les horizons, notamment dans la pièce radiophonique Le Magnifique réunissant comédiens de la Comédie Française, musiciens de Jazz et quatuor à cordes.

Elles ont eu l’occasion de recevoir les conseils de grands musiciens tels que François Salque, Mathieu Herzog, Jérôme Pernoo, Rainer Schmidt (Quatuor Hagen), Valentin Erben (Quatuor Alban Berg), Martin Beaver (Tokyo String Quartet), ainsi que les musiciens des quatuors Modigliani et Ysaye. Elles comptent actuellement parmi les élèves de Günter Pichler, premier violon du quatuor Berg, dans la prestigieuse Escuela Reine Sofia à Madrid.

Le quatuor Mona est résident à Proquartet et à la fondation Villa Musica en Allemagne. Il participe à rendre accessible la musique à tous en donnant des concerts, en France et en Écosse, avec l’association Live Music Now de Yehudi Menuhin.